Douleur de hanche et ostéopathie

La hanche est une articulation portante, elle est composée du fémur, col du fémur, tête fémorale et bourrelet du cotyle sur le bassin.

Une douleur de hanche peut être liée à une douleur des adducteurs (pubalgie), douleur du moyen fessier (tendinite), contracture du muscle pyramidal, une hernie inguinale ou encore une fracture du col du fémur.

Les fractures du fémur sont extrêmement rares et n’arrivent qu’en cas de traumatisme violent, ou spontanément liées à l’âge.

En revanche les pubalgies et les tendinites du moyen fessier sont très fréquentes et créent une douleur de hanche à la marche.

Dans tous les cas, une consultation avec un ostéopathe spécialiste de la hanche est indiquée.

Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou directement par téléphone avec un ostéopathe spécialiste du membre inférieur au 01.88.32.06.75.

La jambe peut également être source de douleurs neuropathiques telles que les cruralgies ou sciatiques.

Une douleur de hanche la nuit peut être d’origine inflammatoire, comme l’ostéonécrose de la tête du fémur.

Dans cette vidéo retrouvez ce qui est susceptible de vous faire mal à la hanche :

Douleur sur le côté de la hanche

Si vous avez mal sur la partie latérale de la hanche vous pouvez présenter une tendinite du moyen fessier ou une contracture du piriforme.

Tendinite moyen fessier

Une douleur sur l’extérieur de la hanche est souvent provoquée par une tendinite du moyen fessier.

Il s’insère de la partie latérale du bassin jusqu’au grand trochanter. De ce fait il est souvent à l’origine de douleur de hanche sur le côté majorée à la marche.

On retrouve fréquemment une inflammation de la bourse fessière qui permet aux muscles de glisser les uns par rapport aux autres. On parle alors de bursite trochantérienne.

C’est pour cette raison qu’il est aussi très fréquent de ressentir une douleur de hanche en étant couché sur le côté.

Les symptômes d’une tendinite du moyen fessier sont majorés :

  • Debout prolongé
  • À la marche
  • Au changement de position
  • Allongé sur le côté
  • À la montée des marches d’escaliers

Il est très fréquent d’observer des tendinites chez les personnes âgées ou encore en course à pied.

Les traitements sont la kinésithérapie, l’ostéopathie, les anti-inflammatoires locaux ou si rien n’a été efficace, l’infiltration.

Les étirements réguliers ainsi que l’hydratation sont aussi vivement indiqués.

Contracture du muscle piriforme

Le muscle piriforme est un muscle qui s’insère de la partie antérieure du sacrum à la partie postérieure de la fesse.

Il est très fréquemment impliqué dans les douleurs de dos et dans la reprise de certains sports de contre-appui tels que le squash ou le tennis.

En cas de douleur dans la fesse, le pyramidal est souvent engagé. Il peut aussi faire mal derrière la hanche à type de sciatique tronquée descendant dans la jambe.

Si la douleur est quasi permanente, l’étirement du piriforme est très efficace pour vous soulager.

Douleur à l’aine

Si vous avez mal au niveau de l’aine, vous pouvez présenter une pubalgie, une douleur du psoas, de l’arthrose, fracture du col du fémur mais aussi une hernie crurale ou inguinale.

Pubalgie

La pubalgie est très fréquente chez les footballeurs à l’origine de douleur de la partie interne de la hanche en écartant les jambes.

C’est une tendinite d’insertion des adducteurs sur le pubis, notamment chez le sujet jeune et sportif.

Elle est généralement liée à une position non physiologique de la hanche ou du bassin ainsi qu’à une contracture répétée du psoas.

Les pubalgies sont dues aux contraintes de pressions des viscères associées au cisaillement du pubis lors des mouvements extrêmes du football.

L’étirement des adducteurs est donc très important quotidiennement comme décrit dans cette vidéo :

Contracture du psoas

Le psoas est le principal muscle fléchisseur de la hanche mais permet aussi l’extension ou la flexion des lombaires.

Typiquement le psoas peut induire un craquement de la hanche en tendant la jambe.

Sa contracture peut être à l’origine de douleur de hanche en fléchissant la jambe mais peut aussi être source de grosse douleur lombaire notamment en position allongée sur le dos.

Il est également fortement indiqué d’étirer le psoas quotidiennement comme décrit dans cette vidéo :

Arthrose de hanche

La hanche est souvent sujette à l’arthrose à cause des contraintes mécaniques énormes qui lui sont imputées.

La douleur interne de hanche est présente dès la mise en place de la station debout et de la marche et sont augmentées lors de la marche prolongée.

Une douleur allant jusqu’au genou est très symptomatique.

Le diagnostic mécanique est posé par un test de Fabère en amenant la jambe à l’extérieur.

Si la butée est dure et si la douleur apparait le diagnostic d’arthrose est positif.

En effet cette articulation est le point de liaison entre les contraintes venant du sol et celles venant du rachis. De plus, elle est très mobile mais ne se luxe pas.

Elle permet également la marche et la station debout; de ce fait les contraintes de compression sont importantes.

C’est ce qui explique la fréquence de l’arthrose de hanche.

Elle est donc liée à l’âge et à l’activité physique effectuée durant votre vie.

Blocage articulaire

L’articulation de la hanche est souvent sujette à de nombreux blocages articulaires.

Les muscles sus et sous-jacents tels que le psoas, le droit antérieur ou encore le moyen fessier sont souvent en cause.

On observe souvent une douleur de hanche à la course à pied liée à la répétition des compressions.

Il est aussi fréquent d’avoir mal à la hanche pendant la grossesse liée à la prise de poids.

En effet, pendant la grossesse, la hanche s’impacte dans le bassin et peut être source de blocage et de douleur au niveau de l’aine.

L’ostéopathie est indiquée en cas de blocage de hanche; de ce fait il est intéressant de voir un ostéopathe spécialiste de la grossesse.

Fracture du col du fémur

La fracture du col est liée à l’âge et en particulier à l’ostéoporose. Un suivi dès la ménopause est préconisé pour identifier les facteurs d’ostéopénie.

L’ostéopathie n’est pas indiquée en cas de fracture mais est fortement indiquée sur les séquelles cicatricielles de l’opération.

Hernie inguinale

Elle est liée à une béance du canal inguinal. Elle peut être source de douleur de hanche et du bas ventre à l’origine de possibles symptômes musculaires, vasculaires et neurologiques.

Il est fréquent de ressentir des maux de ventre à type de vomissement ou occlusion associés en plus à des douleurs de l’aine.

Dans ce cas, consulter en urgence car les complications digestives sont fréquentes.

Hernie crurale

Elle est souvent indolore et peut se manifester par une masse à la racine de la cuisse. Elle est souvent plus compliquée.

Une opération en urgence est aussi indiquée car un ostéopathe ne pourra pas agir.

Douleur à l’arrière de la cuisse

Une douleur derrière la hanche peut être causée par une tendinopathie d’insertion des ischio-jambiers ou par une sciatique.

Sciatique

Une sciatique est une compression du nerf qui peut se faire à différents niveaux, à l’origine d’une douleur dans la fesse, dans le dos ou allant sur l’arrière de la cuisse.

La compression peut être au niveau du dos soit au niveau des muscles de la fesse ou de la jambe.

Elle se manifeste par des douleurs permanentes ou non sur la partie latérale de la jambe, s’arrêtant derrière la cuisse ou allant jusqu’aux pieds.

Voici une vidéo vous expliquant les exercices pour atténuer une sciatique :

Douleur des ischio-jambiers

Une douleur derrière la cuisse liée aux ischio-jambiers peut se déclencher brutalement suite à une course dans le cas d’une élongation ou d’une déchirure.

En revanche si la douleur apparait progressivement il est possible que la lésion soit plutôt d’origine tendineuse.

Vous en saurez plus dans notre article dédié :

Douleur sur le devant de la hanche

Une coxalgie sur la face antérieure de la cuisse peut être induite par une cruralgie ou par les quadriceps.

Cruralgie

Une cruralgie est une douleur nerveuse également, provoquant une douleur allant de la hanche à la partie interne de la cuisse et pouvant aller jusqu’à la cheville.

Vous avez mal sur le devant de la cuisse avec des douleurs ne cédant pas au repos ainsi que des possibles pertes de force et de sensibilité de la partie interne de la cuisse.

En cas de cruralgie ou de sciatique une I.R.M est conseillée avant toute manipulation par un ostéopathe.

Lésion des quadriceps

Les blessures aux quadriceps sont soit à type de tendinite soit à type d’élongation.

Assez rare dans le milieu sportif, elles sont source de douleur sur la partie haute de la cuisse lors de l’extension de la jambe ou lors de frappe au foot par exemple.

Quoiqu’il advienne il est indiqué de consulter un ostéopathe pour soigner tout type de douleur de hanche.

N’hésitez pas à nous contacter au 01.88.32.06.75 en cas de question.

Soulager douleur de hanche

Le soulagement d’une coxalgie va bien évidement dépendre de sa cause.

Soulagement des douleurs musculaires

Dans le cas de douleur musculaire, articulaire ou nerveuse l’ostéopathie est fortement indiquée.

En effet sur les douleurs du psoas et du moyen fessier l’ostéopathe effectuera des techniques directes pour relâcher le muscle mais cherchera aussi à comprendre pourquoi vous avez eu mal à la hanche.

Le psoas est souvent impliqué dans le cadre de douleur au ventre associée.

C’est pour cette raison que en cas de douleur de hanche droite, la valvule iléo-caecal, l’appendice et le colon ascendant sont constamment à examiner.

De la même manière une douleur de hanche à gauche nécessite toujours d’analyser les ovaires, le sigmoïde et le colon descendant.

Le moyen fessier est quant à lui plus souvent engagé en cas de genou valgum ou de pied qui s’affaisse car il se fatigue en essayant de compenser cette position.

Les lésions des ischio-jambiers sont communément liées à un blocage initial du bassin.

C’est pour ces raisons qu’il est important de consulter un ostéopathe dans un premier temps pour soigner une douleur à la hanche.

Atténuer les douleurs nerveuses

Pour soulager une sciatique ou une cruralgie l’ostéopathie et la kinésithérapie sont vivement indiquées.

Les infiltrations ou l’opération sont à envisager dans un second temps.

Conseils pour éviter l’apparition de douleur de hanche

De manière générale notre société moderne est hyper sédentaire, nous transformons donc notre hanche hyper-mobile en une articulation verrouillée.

C’est ce qui explique la recrudescence des blessures et de l’arthrose de hanche.

De ce fait nous vous conseillons de bouger au maximum afin d’éviter l’apparition trop précoce de coxalgie.

La kinésithérapie et les étirement réguliers sont également vivement préconisés pour atténuer l’apparition de douleurs.

En revanche dans le cas de pathologie actée telle que l’hernie inguinale, l’arthrose avancée, l’arthrite ou les fractures la chirurgie est conseillée.

Source :