Hernie discale

douleur en bas du dos d'hernie discale

Une hernie discale est une protubérance du disque inter-vertébral au niveau de la moelle épinière à l’origine d’une inflammation d’un ou plusieurs nerfs.

En effet, la colonne vertébrale est constituée de 24 vertèbres jointes par des disques et de 9 vertèbres soudées.

Chaque disque, reliant donc 2 vertèbres entre elles, est constitué d’un noyau et d’anneaux périphériques de maintien.

Cette structure discale est compressible afin de répondre aux contraintes de poids et de mobilité de la colonne vertébrale.

L’âge, les contraintes mécaniques ou encore certains blocages articulaires peuvent fragiliser le disque et ses anneaux fibreux de maintient.

Une protrusion discale est une première lésion de la structure mais sans hernie. Dans ce cas les anneaux sont fragilisés mais le disque est en place. De ce fait, les symptômes sont plus légers, non permanents et à type de douleur au dos.

En revanche, une hernie discale est une fuite du disque au niveau de la moelle épinière induisant un pincement nerveux.

Ce pincement du nerf induit une inflammation localisée du nerf à l’origine de symptômes à type de sciatique, cruralgie ou de névralgie cervico-brachiale.

Les thérapies manuelles sont indiquées en première intention pour soulager les symptômes d’une hernie.

Vous pouvez retrouver un ostéopathe spécialisé de notre réseau parisien au 01.88.32.06.75 ou directement en ligne sur notre site.

Voici une vidéo pour comprendre comment une hernie discale apparait :

Symptôme d’une hernie discale

Les symptômes d’une hernie discale peuvent varier selon la zone atteinte, la compression du nerf et la présence ou non d’une inflammation.

Symptômes de lésion du disque :

Devant un de ces symptômes, il est préférable de passer une IRM avant toute manipulation par un ostéopathe.

En effet l’IRM permettra de valider ou non le diagnostique.

Cause d’une hernie discale

Les causes d’une hernie discale sont variées mais elles ne sont quasiment jamais d’origine traumatique.

La cause principale d’une hernie est mécanique liée aux ports de charges répétés, au mouvement de rotation et à l’âge.

  • En premier lieu, l’âge, car avec le temps les anneaux périphériques s’usent et se cassent. Cette perte d’élasticité favorise la lésion du disque
  • Secondairement, le port de charge, car les mouvements répétés de pression sur le disque favorisent sa compression et son altération précoce
  • En troisième lieu, le poids, qui augmente nécessairement la pression sur le disque et donc son usure
  • Quatrièmement, les activités sportives induisant des mouvements de rotation tels que le golf sont très pourvoyeuses d’hernie discale
  • En dernier lieu, les blocages articulaires, contractures ou hypo-tonicités musculaires contraignent le disque à des endroits localisés favorisant sa lésion.

Ceci est une liste non exhaustive des causes de lésions discales, les fractures vertébrales et certaines pathologies rhumatismales peuvent aussi induire une altération précoce du disque.

Hernie discale cervicale

Une hernie discale cervicale intéresse particulièrement les disques des cervicales basses de C3 à C7.

Les symptômes sont identiques à ceux décrits plus haut avec une douleur au cou ou une douleur dans le bras gauche et/ou droit à types de fourmillement dans les doigts.

En effet, les picotements dans les doigts sont en relation avec un nerf pincé au niveau de l’hernie discale du rachis cervical.

Le plexus brachial, qui regroupe l’ensemble des nerfs de la région cervicale, peut induire plusieurs types de douleur dans le bras droit ou gauche :

  • Si la racine du nerf C5 est enflammée, la douleur sera principalement à l’épaule ou sur l’avant du bras.
  • En revanche si la racine C6 est touchée, les picotements seront dans le pouce ou sur la partie interne du bras.
  • Si la racine C7 est lésée, les fourmillements toucheront les 2 doigts du milieu et l’avant bras.
  • À contrario, la racine T1 induit des fourmis dans les 2 derniers doigts et sur la partie externe du bras.

En plus des thérapies manuelles telles que l’ostéopathie, le port temporaire d’un collier cervical peut être une solution pour soulager vos douleurs herniaires.

Hernie discale lombaire

Une hernie discale lombaire peut quant à elle se situer avec une prédominance au niveau de L5-S1 et L4-L5.

En effet, la lordose lombaire a tendance à favoriser la fragilité discale.

De plus, les facettes articulaires de L4-L5 et L5-S1  ont une orientation légèrement oblique. Cette orientation leur confère une possibilité de rotation importante augmentant d’autant plus la fragilité du disque.

Hernie discale L5-S1

Une hernie discale L5-S1 affecte la racine nerveuse S1 à l’origine de douleur allant du dos à la fesse puis à la face postérieure de la cuisse, au mollet, au talon et enfin sur le dessous du pied et les petits orteils.

C”est l’inflammation du nerf sciatique causée par la friction du disque qui est à l’origine de ces douleurs à type de décharges.

Comme évoqué plus haut, les caractéristiques de la douleur nerveuse causée par une lésion du disque L5-S1 sont :

  • Douleur irradiant en permanence dans la fesse, à l’arrière de la cuisse, dans le mollet et dans les orteils.
  • Douleur nocturne non soulagée au repos
  • Possible perte de force avec difficulté à lever les orteils
  • Marche difficile

Hernie discale L4-L5

En revanche une hernie discale L4-L5 affecte le nerf de la 5ème lombaire (L5) toujours issue du nerf sciatique.

Dans ce cas la douleur ira du dos à la fesse puis sur la partie arrière et externe de la cuisse, le mollet et enfin sur le dessus du pied et le gros orteil.

La douleur nerveuse d’une lésion discale L4-L5 est similaire à une lésion L5-S1 mais avec un trajet légèrement différent :

  • Douleur irradiant en permanence sur la partie latérale et arrière de la jambe allant jusqu’au gros orteil
  • Douleur la nuit non soulagée par le repos
  • Possible perte de force pour mobiliser le pied et/ou la jambe
  • Claudication à la marche

Lésion du disque de L1 à L4

Une lésion discale lombaire sur les racines L2,L3,L4 est à l’origine de douleur nommée cruralgie car elle affecte une des racines du nerf fémoral.

En effet ce type de lésion induit des douleurs principalement localisées sur la hanche, l’aine, la cuisse ou le genou.

Les douleurs d’une hernie discale L2, L3, L4 seront permanentes à type de :

  • Perte de sensibilité sur la partie antérieure de la cuisse ou l’aine
  • Difficulté à lever la jambe vers le haut et perte de force dans la jambe
  • Douleur augmentée à la toux, à la selle et au port de charge
  • Douleur nocturne affectant le sommeil

Lésion discale dorsale

Les lésions discales dorsales sont extrêmement rares (2%) mais relativement dangereuses du fait de la présence de la moelle épinière qui s’arrête en D12-L1.

La douleur est en générale au milieu du dos augmentée à la respiration pouvant irradier en cercle autour du thorax.

Il est aussi possible de décrire des difficultés à respirer et des troubles digestifs.

La chirurgie est en règle général rapidement évoquée.

En cas de douleur dorsale au cours de l’adolescence, scoliose et hyper-cyphose il est possible d’évoquer le diagnostique de maladie de Scheuermann.

Comment soulager une hernie discale ?

Pour soulager une hernie discale, les exercices de renforcement, la perte de poids et les thérapies manuelles sont à évoquer en premier lieu.

Exercice pour soulager hernie discale

En cas de douleur aigüe les étirements sont conseillés pour soulager la compression nerveuse :

En prévention il est indiqué de faire régulièrement des exercices de renforcements musculaires tels que le gainage abdominal ventral décrit dans cette vidéo :

En cas de question n’hésitez pas à contacter un ostéopathe à Paris de notre réseau au 01.88.32.06.75.

Hernie discale traitement

Les traitements pour une hernie discale sont principalement basés sur les infiltrations, l’ostéopathie, la kinésithérapie et seulement en dernier recours l’opération.

Ostéopathe pour hernie discale

Il est possible de consulter un ostéopathe pour soulager une hernie discale. En revanche les manipulations doivent être adaptées.

Il est absolument contre indiqué de d’effectuer des manipulations rotatoires de la colonne vertébrale en cas de fragilité du disque.

En revanche les manipulations de décompressions locales et de mobilisations articulaires sus et sous-jacentes sont indiquées et efficaces.

L’ostéopathe s’adapte toujours à votre âge, à vos antécédents et à la qualité de vos articulations.

Il va aussi travailler pour comprendre la cause de l’apparition d’une hernie afin de diminuer durablement la douleur.

À titre d’exemple, il est fortement conseillé de consulter un ostéopathe pour une sciatique.

Infiltration

L’infiltration peut vous être prescrite par votre médecin en premier intention et en complément de la kinésithérapie pour soulager vos douleurs discales.

Le soulagement est rapide et efficace mais la récidive des douleurs est fréquente.

Elle est effectuée par un médecin du sport, un rhumatologue ou un chirurgien orthopédique.

Kiné

Pour soulager l’hernie discale, il effectue des mobilisations musculaires de renforcement et de détente.

Les manipulations de kinésithérapie  vous aident pour obtenir un rétablissement et une remise en forme complets.

Il peut aussi vous fournir de précieux conseils d’exercices adaptés pour diminuer la douleur en cas de crise inflammatoire.

Hernie discale opération

L’opération pour une hernie discale n’est réellement envisagée qu’en dernier recours car la notion de risque/bénéfice est limitée.

En effet selon la localisation et le type d’hernie l’opération du disque est plus ou moins risquée.

Mais rassurez-vous la technologie opératoire d’hernie s’améliore afin de maximiser les chances de rétablissement.

Source :