Fourmillements

fourmillements

Les fourmillements, également appelés paresthésie peuvent être présents au niveau des mains ou des pieds.

Ils correspondent à des sensations plus ou moins douloureuses de picotements du bout des doigts ou des pieds.

Cette sensation peut être associée à une perte de sensibilité nommé hypoesthésie.

A contrario, l’hyperesthésie ajoute une perception douloureuse aux fourmillements.

Cette impression est liée à une compression nerveuse qui peut être d’origine mécanique (muscle, ligament, articulation, tumeur) ou inflammatoire (hernie discale, arthrite, arthrose).

Afin de comprendre la cause des fourmillements une consultation chez l’ostéopathe est fortement indiqué.

Grâce à notre réseau vous pouvez trouver un ostéopathe à Paris 7 jours sur 7 via notre site au 01.88.32.06.75.

Devant ces symptômes une consultation chez votre médecin est recommandée afin d’effectuer des examens complémentaires pour investiguer la cause de compression nerveuse.

En revanche, en cas de fourmillements d’origine fonctionnel, l’ostéopathie peut être indiquée.

Fourmillements dans les doigts

Les fourmillements dans les doigts sont liés à une compression nerveuse d’origine ligamentaire, musculaire, inflammatoire ou discale.

Différentes pathologies peuvent en être la cause :

Canal carpien

Les sensations de picotements dans les 3 ou 4 premiers doigts de la main avec perte de sensibilité et perte de force localisées sur le 3ème et 4ème doigt orientent vers le diagnostique de compression du nerf médian au sein du canal carpien.

Elles peuvent être bilatérales et apparaissent principalement chez les femmes ménopausées.

Les solutions proposées sont d’abord une orthèse puis une infiltration et enfin une opération si échec.

La résolution post opératoire des symptômes de fourmillements est souvent très efficace.

Hernie discale

Une hernie discale cervicale peut être à l’origine de fourmillements dans la main, le bras mais aussi l’épaule.

La compression du nerf se situe au niveau de la colonne vertébrale et induit des symptômes dans tous le bras.

Comme évoqué dans notre article sur l’hernie discale, de nombreuses solutions dont l’ostéopathie s’offrent à vous pour limiter ses paresthésies.

Crise d’arthrose

L’arthrose est un phénomène dégénératif évoluant par crises inflammatoires.

Lors d’une crise d’arthrose, notamment au niveau des articulations du rachis, l’inflammation peut être à l’origine d’une altération du nerf.

Par ce biais, il peut décharger et être à l’origine d’une symptomatologie nerveuse à type de picotements dans les bras, dans les mains ou dans les doigts et évoluant par poussées.

Sclérose en plaque

La sclérose en plaque est une pathologie neurodégénérative de la myéline qui altère la conduction nerveuse.

Cette destruction induit une altération des influx nerveux biaisant la sensibilité, la motricité, la coordination et la mémoire.

Les symptômes de fourmillements englobent l’ensemble des doigts sans respecter de territoire nerveux spécifique dans ce cas.

Les examens de choix pour le diagnostique sont l’IRM et la ponction de liquide céphalo-rachidien.

Crise de spasmophilie

Une crise de spasmophile se manifeste par une sensation de malaise accompagnée de picotements dans les doigts et sur les lèvres.

La crise peut être associée à des crampes dans les mains et à la sensation de manquer d’air.

Les meilleurs gestes dans ce type de situation sont d’isoler la personne et de lui mettre les mains devant la bouche afin de la calmer.

SI cela ne marche pas, mettez la en position latérale de sécurité et appelez le Samu.

Syndrome du défilé thoraco-brachial

Le syndrome du défilé thoracique correspond à un pincement d’un des nerfs du plexus brachial à l’origine de fourmillements dans le bras et dans la main de manière non permanente.

Les symptômes de picotements sont similaires à une hernie discale à type de névralgie cervico-brachiale mais ne sont pas permanent.

Les muscles scalènes, le petit pectoral ou encore le muscle sous clavier sont souvent mis en cause.

À part l’électromyogramme du membre supérieur; les examens médicaux reviennent souvent négatifs.

Il est fortement indiqué de consulter un ostéopathe pour soulager un syndrome du défilé thoraco-brachial.

Compression au coude du nerf cubital

Lors d’un choc postérieur du coude, vous pouvez ressentir des picotements dans le 4ème et 5ème doigts.

Cette sensation de compression du nerf ulnaire est en règle générale transitoire et ne nécessite pas de suivi particulier.

Pincement du nerf médian par le rond pronateur

SI vous avez un pincement du nerf médian dans l’avant bras par le muscle rond pronateur, vous allez ressentir des fourmillements dans les 3 ou 4 premiers doigts de la main.

Le surplus d’activité manuelle est souvent mis en cause dans cette pathologie.

Dans ce cas, les thérapies manuelles telles que l’ostéopathie et la kinésithérapie sont particulièrement indiquées pour soulager les paresthésies.

La résolution de ces symptômes de picotement ne nécessite que quelques séances.

Le diabète, les séquelles d’hormonothérapie, l’AVC ou l’hypoglycémie peuvent aussi être sources de symptomatologie secondaire à type de picotements dans les doigts.

Fourmillements dans les pieds

Les fourmillements dans les pieds peuvent eux aussi avoir pour origine un pincement du nerf d’origine musculaire, discale, inflammatoire ou ligamentaire.

fourmillements dans les pieds

Hernie discale

Comme pour les paresthésies dans les mains, une hernie discale lombaire peut être à l’origine de fourmillements dans les pieds ou dans les jambes.

La compression nerveuse est toujours au niveau de la colonne vertébrale mais dans le bas du dos.

Elle peut être source de sciatique ou de cruralgie selon la zone du dos atteinte.

Une sciatique par hernie discale induit des fourmillements permanents à l’arrière de la cuisse, dans le mollet, le pied et les orteils, alors que la cruralgie induira plutôt des picotements sur la jambe et la cuisse.

En plus d’exercices de renforcement, consulter un ostéopathe en urgence, est indiqué pour limiter ces paresthésies.

Voici une vidéo pour soulager une douleur de sciatique :

Crise d’arthrose

De la même manière que pour les cervicales, une crise d’arthrose lombaire peut être à l’origine d’une compression nerveuse radiculaire.

Dans ce cas, les fourmillements du pied et de la jambe évolueront par crise en relation avec l’activité.

Le repos et les anti-inflammatoires sont préconisés.

Conflit du muscle piriforme

Le conflit du muscle pyramidal est un conflit d’ordre fonctionnel.

C’est à dire que c’est la contracture du muscle qui induit la compression nerveuse à l’origine de fourmillements inconstants du pied, du mollet et/ou de la cuisse.

La compression est située au niveau de la fesse et se libère très bien par le biais d’exercices d’étirements pour la sciatique.

L’étirement du muscle pyramidal décrit dans cette photo est très efficace :

étirement pyramidal pour étirer bas du dos

Syndrome des loges

Le syndrome des loges est une pathologie principalement masculine apparaissant chez le sujet sportif.

La compression nerveuse par le muscle est principalement au cours d’une activité physique intense.

Les paresthésies du pied peuvent donc apparaitre à l’effort.

La résolution des symptômes passe principalement par une opération chirurgicale.

Séquelles d’AVC

Les séquelles d’AVC peuvent être diverses allant des troubles de la mémoire aux troubles moteurs et sensoriels.

Les paresthésies sont donc une des séquelles post AVC.

Les symptômes seront principalement des fourmillements dans les membres atteints avec insensibilité au toucher et à la température associées à des sensations de brûlures.

Ces séquelles sont malheureusement rarement réversibles.

En cas de question ou si vous souhaitez un rendez-vous avec un ostéopathe pour vous aider, vous pouvez nous joindre au 01.88.32.06.75.

Source :