Algoneurodystrophie

algoneurodystrophie

L’algoneurodystrophie aussi appelée algodystrophie est un syndrome douloureux touchant les articulations.

Elle peut affecter toutes les articulations du corps et ce par causes traumatiques, non traumatiques ou encore post-opératoire.

C’est une pathologie touchant principalement les femmes et quasiment uniquement chez l’adulte.

Les caractéristiques cliniques de l’algoneurodystrophie sont :

  • Douleur permanente avec hypersensibilité de la zone douloureuse au toucher
  • Enraidissement progressif de l’articulation
  • œdème
  • Aspect rouge ou violacé de la zone

Elle évolue souvent en alternance entre une phase chaude (inflammatoire) suivie d’une phase froide (avec ankylose et rétractation tissulaire).

L’évolution est souvent spontanée mais peut perdurer plusieurs années dans dix pour cent des cas.

Les traitements efficaces sont l’ostéopathie et la kinésithérapie.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’algoneurodystrophie, voici le sommaire de notre article :

Si vous souhaiter plus d’indications sur l’ostéopathie, vous pouvez consulter notre article dédié.

Causes algoneurodystrophie

Les trois principales causes de l’algoneurodystrophie sont soit d’origine traumatique, soit post-opératoire, soit non traumatique liée à des pathologies préexistantes.

Cause traumatique

Les traumatismes sont à l’origine de près de 50 pour cent des algodystrophies.

Il n’y a pas de corrélation entre l’intensité et la zone du traumatisme mais les jambes sont un peu plus sujettes à cette pathologie.

Vous pouvez en savoir plus sur toutes les douleurs aux jambes retrouvez notre article dédié :

Post-opératoire

Les séquelles post-opératoires sont aussi une des causes majeures de déclenchement d’une algoneurodystrophie.

Notamment les adhérences cicatricielles qui ralentissent la récupération et peuvent provoquer un œdème localisé.

Une des opérations les plus pourvoyeuses d’algodystrophie est l’opération de l’hallux valgus.

douleur hallux valgus

Il est aussi à noter qu’une rééducation trop forte ou trop précoce peut également être un facteur déclenchant.

Cause non traumatique

Dans les causes non traumatiques on retrouve de nombreuses pathologies sans lien les unes avec les autres mais souvent avec un contexte inflammatoire :

  • Rhumatisme inflammatoire tel que la polyarthrite rhumatoïde
  • Troubles neurologiques tels que les AVC et la sclérose en plaque
  • Les douleurs au mollet consécutives d’une phlébite
  • Zona et panaris
  • Troubles thyroïdiens
  • Diabète

Ceci est une liste des principales causes non traumatiques de l’algodystrophie, d’autres pathologies peuvent y être associées.

Diagnostic

Les prises de sang ne sont pas du tout révélatrices d’une algodystrophie, elles révèlent seulement un syndrome inflammatoire.

La radiographie standard ne montre rien d’intéressant à part la normalité de l’articulation.

La scintigraphie peut marquer une hyperfixation sur la zone douloureuse.

L’IRM peut mettre en évidence un œdème local touchant plusieurs articulations.

Vous l’avez donc compris le diagnostic de l’algoneurodystrophie est avant tout clinique !

Traitement algoneurodystrophie

Les deux traitements efficaces pour soulager l’algoneurodystrophie sont l’ostéopathie et la kinésithérapie.

Ostéopathe

L’ostéopathe a pour rôle de limiter les douleurs de l’algodystrophie par la mobilisation passive et le travail cicatriciel.

Les manipulations peuvent être directement sur la cicatrice post-opératoire ou sur la zone traumatisée.

traitement algoneurosdystrophie cervical et épaule

Le but principal étant de redonner de la mobilité à zone afin de favoriser la récupération, la vascularisation veineuse et lymphatique afin de retrouver une homéostasie tissulaire.

Les techniques ostéopathiques sont sans douleur par actions musculaires, articulaires ou myo-fasciales.

Vous pouvez trouver 7 jours sur 7 un ostéopathe spécialisé à Paris sur notre site :

Kiné

Une prise en charge combinant l’ostéopathie à des exercices de mobilisations actives par le kiné est très efficace.

Le traitement en kinésithérapie est surtout à visée vasculaire, lymphatique et doit lutter contre l’enraidissement.

Il peut inclure des exercices de mobilisation seuls et des manipulations sur la zone douloureuse.

Traitement médicamenteux

Les médicaments qui sont donnés pour l’algoneurodystrophie sont surtout à visée antalgique.

Il inclut les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la calcitonine sous cutanée ou enfin les bisphosphonates intraveineux.

Notre équipe d’ostéopathes à Paris espère avoir répondu à vos interrogations et vous souhaite un rapide rétablissement !

Si vous le souhaitez vous pouvez nous contacter 24h/24 par le biais de notre page dédiée via le lien ci-dessous :

mathieu lafontaine

Mathieu Lafontaine

Ostéopathe et rédacteur pour les Ostéos Paris depuis 10 ans.

Mathieu a exercé dans le sport de haut niveau au sein des équipes du Stade Francais et du PSG féminin avant de s'installer à Paris.

Il utilise tous les types de techniques ostéopathiques en les adaptant aux besoins de chacun de ses patients.