douleur coude ostéopathie

Une douleur au coude peut apparaitre spontanément, suite à un traumatisme ou encore après le sport.

Le coude est une articulation intermédiaire entre l’épaule et la main, de ce fait de nombreux muscles les relient.

C’est pour cette raison que, hormis un traumatisme direct, une douleur au coude peut être adaptative de blocages de l’épaule ou de la main.

Si vous avez mal au coude suite à un traumatisme cela peut être une luxation, une entorse ou une fracture.

En revanche sans traumatisme, vous avez soit une douleur musculaire à type de tendinite du coude soit une douleur articulaire à type d’arthropathie.

Une douleur partie interne du coude peut être une épitrochléite alors qu’une douleur externe du coude fait penser à une épicondylite.

Un ostéopathe spécialiste du coude accompagné de séances de kinésithérapie sont les traitements adaptés en cas de douleur du coude.

Vous pouvez contacter un ostéopathe spécialisé du membre supérieur au 01.88.32.06.75 ou prendre directement rendez-vous en ligne.

Voici une vidéo décrivant l’anatomie du coude :

Articulations du coude

Il est conçu anatomiquement pour être dépendant de l’épaule et du poignet.

Elle est la dépendance fonctionnelle de ces 2 articulations par l’intermédiaire des muscle et des articulations.

 

L’articulation huméro-cubitale

Elle permet les mouvements de flexion/extension en rapprochant ou éloignant la main.

Elle est, en cas de blocage, responsable de douleur à la partie interne du coude.

 

L’articulation radio-cubitale

Cette partie de l’articulation du coude permet d’assurer les mouvements de rotation du poignet appelés pronation et supination.

Elle induit une douleur à l’avant du coude, notamment quand on tend les bras, à cause de l’insertion basse du biceps.

Il peut lui aussi aussi est source d’un tendinite mais il fera mal devant le coude.

 

L’articulation huméro-radiale

Elle permet l’association de ces deux mouvements et assure la transmission des forces musculaires du poignet à l’épaule.

Elle est responsable de douleur externe du coude nommé épicondylite si les muscles sont incriminés.

 

Muscles du coude

Le coude est composé de nombreux muscles du bras et de l’avant-bras. Nous évoquerons ici ceux qui sont responsables de pathologies du coude.

  • Les fléchisseurs du coude dont le biceps et le brachial antérieur sont responsables de douleurs sur l’avant du coude.
  • Les extenseurs constitués principalement par le triceps sont à l’origine de douleur derrière le coude. En effet, le triceps comme le nerf ulnaire font mal à l’arrière du coude.
  • Sur le versant médial on retrouve le muscles de l’épitrochlée permettant les mouvements de flexion et de pronation du poignet. Ils sont des facteurs importants de douleur interne au coude.
  • Sur la partie latérale, on retrouve les muscles épicondyliens actifs sur les mouvements d’extension et de supination du poignet. Ils induisent une douleur externe au coude.

 

Douleur au coude sans traumatisme

Les douleurs au coude, hormis un traumatisme direct, sont des tendinites, des arthropathies ou une atteinte des bourses séreuses.

 

Tendinite au coude

Symptômes d’une tendinite au coude :

Comme nous allons le voir plus loin la topographie va dépendre des muscle atteints, en revanche la douleur est caractéristique d’une douleur de tendinite :

  • Douleur externe du coude et surtout au tennis pour une épicondylite
  • Douleur interne du coude et surtout au golf pour une épitrochléite
  • Au début une douleur après le sport cédant au repos (stade 1)
  • Ensuite une douleur au mouvement, pendant le sport et cédant au repos (stade 2)
  • Puis des gênes dans la vie quotidienne tels qu’une difficulté à saisir un objet bras tendu ou une douleur en serrant la main (stade 3)
  • Difficulté à faire des mouvements de rotation du poignet à type de douleur en ouvrant une porte
  • Douleur en pliant le coude
  • Sensation de perte de force du bras

 

Épicondylite

L’épicondylite est une tendinite d’insertion du tendon des muscles extenseurs du poignet liée à des gestes répétés.

La douleur pseudo-inflammatoire est sur la partie latérale du coude. Le sport le plus souvent cité est le tennis, notamment au revers, on parle de tennis-elbow.

Les tendons (portion du muscle qui s’insère sur l’os), sont source de lésions intra-tendineuses à l’origine de douleur externe au coude.

Les tendons sont peu vascularisés, c’est ce qui explique la difficulté de réparation de ces lésions.

Le diagnostique est posé grâce à une échographie.

Le temps de traitement peut être assez long, c’est pour cela qu’une prise en charge pluridisciplinaire est intéressante.

 

L’épitrochléite

Plus rare, l’épitrochléite est une tendinite d’insertion du tendon des muscles fléchisseurs du poignet liée également à des gestes répétés.

En revanche la douleur est sur la partie interne du coude.

Les douleurs spécifiques sont la flexion du poignet et l’extension du coude. Elles touchent les joueurs de jeux vidéo et les joueurs de golf.

 

Comment soigner une tendinite au coude

L’ostéopathie pour soigner une tendinite du coude

Une consultation chez un ostéopathe pour soigner une tendinite au coude est indiquée.

En effet, par l’intermédiaire d’une étude biomécanique précise du membre supérieur, un ostéopathe spécialisé peut diminuer durablement vos douleurs.

Le but étant de comprendre pourquoi vous avez mal au coude et quels sont les éléments musculaires, articulaires et nerveux qui sont à l’origine de votre douleur.

Le secret d’un rétablissement complet est une correction de la gestuelle à l’origine de la douleur associée à une alimentation rééquilibrée.

Comme pour une tendinite de l’épaule, un ostéopathe spécialiste de douleur du coude en complément de kinésithérapie et d’une contention légère peut vous aider.

 

La kinésithérapie pour soigner une tendinite au coude

La kinésithérapie est indiquée pour soigner une tendinite du coude.

En effet le kinésithérapeute effectuera un travail local de diminution de l’inflammation par l’intermédiaire de techniques musculaires, de drainages mais aussi d’ “onde de choc” nommée ultrason.

Une fois l’inflammation levée, les manipulations sont plus aisées.

 

L’infiltration pour soigner une tendinite du coude au long cours

En cas d’échec de ces thérapies manuelles ou de récidive des douleurs l’infiltration peut être indiquée.

L’opération n’est quant à elle pas préconisée.

 

 

Les Arthropathies

Une arthropathie est une douleur liée au frottement des surfaces articulaires.

Une activité professionnelle ou sportive qui induit une sollicitation importante du coude peut être à l’origine de ce type de pathologie.

Les sensations à type de blocages articulaires ou de douleurs mécaniques sont en faveur d’une arthropathie.

Le diagnostique est confirmé à la radiographie.

L’ostéopathie est modérément indiquée en cas d’arthropathie.

 

Pathologie des Bourses séreuses

Cela se nomme un hygroma du coude.

C’est une masse fluctuante sur la partie postérieure du coude pouvant être douloureuse.

Elle provient des bourses séreuses rétro-oléo crâniennes.

Le traitement est la ponction ou l’exérèse.

 

 

Pathologies traumatiques du coude

En cas de traumatisme, si vous êtes dans l’impossibilité de bouger votre coude, vous avez sûrement une fracture ou une luxation.

 

Les fractures

La fracture du coude est souvent observée en cas de chute en extension sur le bras.

Le diagnostique est posé à la radio, un temps de 60 à 90 jours de consolidation plâtrée est obligatoire.

 

Luxation du coude

Les luxations sont surtout vers l’extérieur et l’arrière.

Le temps d’immobilisation varie, si la luxation est stable 8 jours, en revanche si elle est instable cela peut durer 21 jours.

Le diagnostique est aussi fait à la radiographie.

 

Si vous avez une question, vous pouvez joindre un ostéopathe spécialiste du coude 7j/7 au 01.88.32.06.75.

Source :

Tendinopathie

Clinique du sport