Tendinite du tendon d’Achille

Une tendinite du tendon d’Achille peut apparaitre suite à un effort prolongé ou suite à la répétition de certains gestes au sport.

Elle correspond à une inflammation de la zone d’insertion du muscle solaire et des muscles gastrocnémiens médiaux et latéraux sur l’os du talon appelé le calcanéum.

Cette inflammation se nomme tendinopathie et est à l’origine de symptômes à caractères inflammatoires.

Pour soigner une tendinite d’Achille il est préconisé d’effectuer des soins en kinésithérapie, ostéopathie, cryothérapie et seulement en dernier recours envisager l’opération.

Grâce à notre réseau vous pouvez trouver 7 jours sur 7 un ostéopathe spécialisé tendinite au 01.88.32.06.75.

C’est une zone fragile car elle est soumise à d’énormes contraintes mécaniques.

L’apparition de tendinite à la cheville est très fréquente au sport et notamment dans les sports de reprise d’appuis.

Il existe 4 formes de tendinite d’Achille :

  • Tendinite d’insertion de la base du tendon sur l’os du calcanéum (la plus classique)
  • Tendinite dans le corps des muscles gastrocnémiens (entre les fibres musculaires)
  • Bursite inflammatoire de la bourse entre le muscle et l’os ou entre les muscles eux mêmes
  • Ténosynovite de la gaine d’insertion du muscle

Voici une vidéo détaillant l’organisation des muscles du pied :

Symptômes de tendinite du tendon d’Achille

Les symptômes d’une tendinite d’insertion du tendon d’Achille sont d’apparition progressive :

  • Au début la douleur est sur la partie postérieure de la cheville au début de l’activité mais cédant ensuite
  • Il est possible de manifester une sensation de raideur matinale à l’arrière de la cheville
  • Ensuite au 2éme stade de la tendinite, une douleur matinale s’installe au niveau du talon
  • La douleur est persistante à l’arrière de la cheville durant le sport
  • Il est possible de voir apparaitre des boules sur la partie inférieure du tendon
  • Au 3ème stade de lésion tendineuse la douleur de la partie basse du mollet est présente même au repos
  • La douleur au touché et à la palpation du tendon calcanéen est vive

Causes de tendinite d’Achille

Une tendinite du triceps sural est causée par six éléments principaux :

  • Une zone très peu vascularisée au tiers bas du tendon d’Achille.
  • Un déséquilibre musculaire entre le solaire et les muscles gastrocnémiens médiaux et latéraux.
  • Un manque d’élasticité du muscle solaire à l’origine d’une rigidité à la réception des sauts ou du pas.
  • Elle peuvent être amplifiées par le fait de courir trop en avant avec un appui très prédominant sur l’avant du pied.
  • De plus, le manque d’étirements réguliers et surtout d’assouplissements du muscle solaire est souvent problématique.
  • Une hydratation insuffisante ainsi qu’un déséquilibre alimentaire sont aussi souvent retrouvés.

L’apparition de cette gêne est liée à une hyper sollicitation des chaînes musculaires postérieures. Cette hyper sollicitation est dûe, soit à un problème d’appui antérieur du pied soit à un blocage de l’arrière pied.

Les conseils de votre ostéopathe : une bouteille d’eau glacée à faire rouler sous votre pied 5 minutes par jour et l’assouplissement quotidien de votre tendon d’Achille est important.

N’oubliez pas également de faire des étirements après le sport.

Les différentes formes de tendinite d’Achille

Tendinite d’insertion sur le calcanéum

Une douleur de cheville au réveil qui remonte dans le mollet à type d’ankylose ou d’inflammation est très évocatrice d’une tendinite.

Ce sont des douleurs à la cheville sans choc qui peuvent se localiser sur le talon avec des sensations d’échauffement du talon ou dans la partie basse du mollet.

Classiquement ce sont des douleurs qui se manifestent au début de la course, diminuent pendant l’activité et réapparaissent une fois le sport terminé.

Les douleurs peuvent être vives le matin avec une sensation de raideur et d’inflammation.

Le traitement en kinésithérapie associé à une libération articulaire de la cheville et du genou par un ostéopathe est vivement indiqué.

Tendinite du corps musculaire du tendon d’Achille

On retrouve toujours pour cette typologie de tendinite des douleurs à l’arrière du talon qui remontent dans le mollet.

Les douleurs sont aussi présentes le matin mais surtout au début de l’activité sportive. Elles diminuent pendant la course et réapparaissent plus fortement après le sport.

La principale différence est l’atteinte inflammatoire qui se situe non pas sur le tendon mais dans le corps du muscle.

On ne différencie ce type de tendinite qu’aux examens complémentaires avec une échographie ou une IRM.

Le K-tape est très efficace en complément de l’ostéopathie et de la kinésithérapie.

Bursite inflammatoire calcanéenne

Une tendinite du tendon d’Achille peut aussi être sous forme d’une bursite.

C’est dans ce cas une inflammation des bourses séreuses qui permettent au tendon de glisser sur l’os ou entre des groupements de muscles.

En cas de sollicitation excessive du tendon, il s’épaissit pour répondre aux contraintes qu’on lui demande.

Cette épaississement augmente la friction de la bourse contre l’os ou entre les muscles à l’origine de son inflammation.

Elle peut se localiser à plusieurs endroits, on évoque alors une bursite antérieure au tendon appelé rétro-calcanéenne si c’est la bourse entre le talon et le muscle qui est enflammée.

Si c’est la bourse entre les masses musculaires du tendon on parle de bursite postérieure du tendon d’Achille.

On peut observer dans ce cas l’apparition d’un oedème derrière la cheville avec un gonflement localisé comme une boule sur l’arrière de la cheville.

Le traitement en kinésithérapie associé à une libération articulaire de la cheville par un ostéopathe est vivement indiqué.

Ténosynovite de la gaine du tendon d’Achille

Les symptômes sont relativement identiques avec l’apparition de douleur de l’arrière de la cheville sans choc, se focalisant sur le talon et remontant dans le mollet.

La principale différence est l’atteinte inflammatoire qui se situe sur la gaine d’insertion du muscle, c’est à dire entre le muscle et la zone d’insertion sur l’os.

De la même manière on ne différencie ce type de tendinite qu’aux examens complémentaires avec une échographie  ou une IRM.

Que faire devant une tendinite du tendon d’Achille ?

Devant une douleur au tendon d’Achille plusieurs thérapies s’offrent à vous :

  • Consulter un kinésithérapeute est indispensable pour drainer l’inflammation et rééduquer les fibres neuromusculaires
  • Consulter un ostéopathe est fortement indiquée pour libérer au niveau articulaire votre pied, cheville ou genou qui peuvent être la cause de la mise en place de la lésion
  • La pose de K-Tape en plus des séances de thérapies manuelles est aussi efficace
  • Une séance d’acupuncture peut vous aider à diminuer l’inflammation
  • Complétez chez vous par des exercices d’assouplissement du tendon d’Achille sur une marche d’escalier, de la glace plusieurs fois par jours et des auto-massages avec des crèmes anti-inflammatoires
  • Sans résultat une infiltration peut être envisagée
  • Enfin, si tous éléments sont revenus négatifs, le peignage chirurgical du tendon est à effectuer

Vous pouvez contacter à tout moment un ostéopathe de notre réseau au : 01.88.32.06.75 pour toutes informations.

Source :