Tendinite au poignet

Une tendinite du poignet apparait fréquemment au cours d’activités sportives ou de sollicitations excessives dans certains métiers.

Une douleur sur la partie externe du pouce peut être causée par une pathologie tendineuse nommée ténosynovite de De Quervain.

À contrario, une douleur interne du poignet évoque plutôt le diagnostic de syndrome du muscle cubital postérieur ou antérieur.

L’apparition de gêne sur la face dorsale du poignet peut, en revanche, être provoquée par un syndrome de l’intersection.

Pour soigner une tendinite au poignet il est préconisé de consulter un ostéopathe et un kinésithérapeute dès les premiers symptômes.

Vous pouvez contacter un ostéopathe spécialiste des tendinopathies de notre réseau en ligne ou directement au 01.88.32.06.75.

En effet, la position superficielle des muscles, des gaines et les nombreuses surfaces de glissement sont à l’origine de la fragilité de ces tendons.

Les muscles sont source de lésions intra-tendineuses et d’inflammation de la gaine synoviale car ils sont très peu vascularisés à leurs extrémités.

C’est cette faible vascularisation qui explique le temps long de réparation de ces tissus.

Les douleurs tendineuses sont au début uniquement au mouvement et pendant l’activité puis persistent même au repos dans un second temps.

Symptômes d’une tendinite du poignet

La caractéristique principale d’une tendinite au poignet est l’apparition d’une douleur progressive apparaissant au début de l’activité puis gênant au quotidien dans tous les mouvements.

Secondairement s’installe une difficulté à bouger le poignet avec des sensations de pertes de force et de difficulté à serrer certains objets.

La douleur peut ensuite s’installer la nuit dans le cas d’une tendinite à un stade évolué.

Il est très fréquent de développer des lésions tendineuses lors de gestes répétés :

  • Les sports tels que le golf, le tir à l’arc, l’escalade, la Pole Dance ou le tennis sont très pourvoyeurs de blessure
  • Certains métiers de force tels que les travaux manuels ou les déménagements sont également pourvoyeurs d’abrasion du tendon
  • Les métiers sédentaires sont également sources de douleur tendineuse dûes à la souris d’ordinateur,

N’hésitez pas à consulter notre article sur les bonnes postures à adopter au travail :

Les symptômes tendineux sont ensuite classifiés selon la zone atteinte :

Syndrome de l’intersection

Dans le cas de douleur sur la partie dorsale et externe du poignet présente lors de la prise d’objet, le diagnostic de syndrome de l’intersection peut être évoqué.

C’est une tendinite du muscle extenseur du pouce et du muscle extenseur des doigts qui se chevauchent.

Lié aux gestes répétés ce croisement induit une inflammation de la gaine source de douleur.

Le traitement passe par l’ostéopathie, la kinésithérapie, une attelle de contention, un repos de 1 mois et une correction de la gestuelle sportive.

Ténosynovite de De Quervain

C’est une douleur du pouce et de la partie externe du poignet présente à la mobilisation du pouce et du poignet.

La douleur est induite par une tendinite du long abducteur du pouce et du court extenseur du pouce.

En complément, il est aussi possible de manifester des irradiations sur la partie externe de l’avant bras.

Elle apparait souvent dans les activités ménagères, chez les coiffeuses et chez les musiciens.

Une possible sensation de raideur matinale du pouce est également possible à cause de l’inflammation.

De la même manière, le traitement passe par un ensemble de corrections articulaires en ostéopathie, kinésithérapie et une attelle de contention.

Syndrome du cubital antérieur

Le syndrome du cubital antérieur est une tendinite de la gaine du fléchisseur ulnaire du carpe.

Très fréquent lors de gestes répétés notamment chez les musiciens, il induit une douleur à caractère inflammatoire sur la partie interne et antérieure du poignet.

Elle est majorée lors de l’inclinaison et l’extension radiale du carpe.

Le traitement sera toujours basé sur le repos, la kinésithérapie et l’ostéopathie.

Syndrome du cubital postérieur

Le syndrome du cubital postérieur est quant à lui est une tendinopathie de la gaine de l’extenseur ulnaire du carpe.

Très fréquent lors de gestuelle sportive, il induit une douleur à caractère inflammatoire sur la partie interne et postérieure du poignet.

Elle est majorée lors de l’inclinaison radiale et de la flexion du poignet.

Le traitement sera encore une fois concentré sur les thérapies manuelles et anti-inflammatoires locaux.

Ténosynovite des fléchisseurs du carpe

Cette ténosynovite se manifeste par une douleur à l’avant du poignet en serrant des objets.

Elle concerne l’ensemble des fléchisseurs des doigts; dans ce cas une possible tuméfaction est présente sur la partie antérieure du poignet.

D’apparition progressive, elle peut aussi se déclencher en s’appuyant sur le poignet

Ténosynovite des extenseurs du carpe

À contrario, une douleur sur le dessus du poignet qui augmente en flexion fait penser à une possible tendinite des extenseurs des doigts.

Un gonflement avec une petite boule sur le dessus du poignet est fréquente.

Elle est fréquente chez les personnes travaillant en force avec le poignet.

Le diagnostic de tendinite est posé et validé grâce à une échographie ou une IRM.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes formes de douleur au poignet :

Soigner une tendinite du poignet

De nombreux traitements naturels existent pour traiter une tendinopathie au poignet.

Soulager une tendinite au poignet par l’ostéopathie

L’ostéopathe spécialiste du poignet va libérer le ou les blocages articulaires qui créent, amplifient ou maintiennent la lésion.

En effet un blocage du poignet mais aussi du coude ou de la main, par le biais des attaches musculaires et des aponévroses, peut être un facteur de tendinite.

Pour soulager une tendinite du poignet le but de l’ostéopathe est de travailler sur la cause mécanique d’apparition de la pathologie inflammatoire.

Une fois les blocages articulaires libérés, un traitement local en kinésithérapie est préconisé afin de diminuer la lésion tendineuse inflammatoire.

Le complément kiné pour le traitement local est indispensable.

Le repos

Le traitement est en grande partie conservateur avec du repos et une attelle pendant 2 à 8 semaines selon l’atteinte.

Le temps de traitement peut être assez long mais peut être accéléré par une prise en charge pluridisciplinaire en kinésithérapie et ostéopathe.

La kinésithérapie

Le kinésithérapeute va permettre de diminuer la tendinite au poignet en limitant l’inflammation localement.

En plus du repos et de l’ostéopathie un traitement de drainage vasculaire kiné vous soulagera efficacement.

Le secret d’un rétablissement complet est une correction du geste sportif à l’origine de la douleur associée à une amélioration des apports alimentaires.

Vous pouvez contacter 7 jours sur 7 un ostéopathe de notre équipe au 01.88.32.06.75 si vous avez des questions.

Références :