douleur aponévrosite plantaire

 

Une aponévrosite plantaire est une inflammation de l’aponévrose musculaire du pied au niveau de son insertion sur le talon.

Elle est source de douleur sous le pied au réveil avec une sensation de gonflement de l’aponévrose.

La douleur est principalement localisée au niveau du talon, c’est pour cette raison que l’on parle également de talalgie de l’adulte ou de fasciite plantaire.

C’est une douleur très fréquente à la course à pied, aux sports de induisant une charge importante sur le pied mais aussi lors de prise de poids importante.

Elle concerne principalement le court fléchisseur des orteils mais aussi l’abducteur de l’hallux.

Cette aponévrose des fléchisseurs a pour rôle principal de permettre la flexion des orteils et la propulsion à la course.

C’est une forme de  tendinite qui nécessite pour être soulagée des soins en ostéopathie, kinésithérapie et podologie.

 

Symptômes d’une aponévrosite plantaire

Une aponévrosite plantaire induit des douleurs sous le pied au niveau du talon pouvant apparaitre à la conduite et diffusant au niveau du talon.

La symptomatologie est d’apparition progressive majorée à l’activité et en l’absence de traitement adpaté.

Symptômes d’inflammation de l’aponévrose plantaire :

  • Douleur du talon majorée le matin au réveil
  • Douleur augmentée à la station debout prolongée
  • Majoration des douleurs à la marche ou à la course
  • Soulagement au repos et en décharge

Durant une phase aigüe de l’inflammation , il faut bien penser à différencier une lésion de l’aponévrose d’insertion sur l’os d’une une lésion myo-aponévrotique c’est à dire d’une lésion de la jonction entre l’aponévrose et le muscle. On parle ici principalement du court fléchisseur des orteils.

 

Causes d’une lésion de l’aponévrose plantaire

Une fasciite plantaire est engendrée par des surcharges micro-traumatiques répétées sur le talon.

Elle peut également être due à un effort violent à froid entrainant une inflammation réactionnelle.

Il y a 5 facteurs qui sont reconnus pour causer une lésion de l’aponévrose plantaire :

  1. Comme évoqué dans notre article sur les douleurs au pied, un pied qui a tendance à s’affaisser et à partir vers l’intérieur peut favoriser l’apparition de cette pathologie. Cet affaissement de l’arche induit une augmentation de la tension sur l’aponévrose à l’origine d’une traction importante de son insertion sur le talon.
  2. Une reprise d’activités sportives trop rapide et trop intense
  3. Des chaussures inadaptées (trop plates ou talons hauts)
  4. La prise de poids qui augmente la pression sur l’aponévrose
  5. Un raccourcissement des chaines postérieures du mollet incluant les gastrocnémiens et le solaire
  6. Des blocages mécaniques du pied, de la cheville, du genou ou du bassin augmentant la tension sur les chaines musculaires postérieures.

Le diagnostique est validé par une échographie qui confirmera ou non le remaniement de l’aponévrose et son l’inflammation.

 

Que faire en cas d’aponévrosite plantaire ?

Une fois le diagnostique de lésion de l’aponévrose posé, nous vous conseillons 5 thérapies possibles :

  1. La kinésithérapie pour limiter l’inflammation et travailler sur les déséquilibres musculaires de la chaine postérieure
  2. L’ostéopathie pour débloquer un éventuel blocage de la cheville, du pied, du genou ou du bassin responsable de la mise en tension de la chaine musculaire postérieure
  3. La podologie pour faire une semelle de décharge avec une couche mousse pour éviter les vibrations et limiter la sollicitation des chaines postérieures
  4. L’acupuncture pour travailler sur l’inflammation
  5. L’infiltration en cas d’échec de ses thérapies

Vous pouvez consulter sur notre site la différence entre kiné et ostéopathe.

Dans tous les cas, chez vous, vous pouvez mettre des anti-inflammatoires par application cutanée et faire rouler une bouteille d’eau glacée sous votre pied.

 

Source : Ordre des masseurs kinésithérapeutes