douleur à la course à pied ostéopathe

La cheville est constituée principalement de trois os qui sont le talus, le tibia et le péroné.

Elle peut être source de douleur articulaire, de douleur musculaire ou encore osseuse.

La première de ces douleurs est bien sûr l’entorse de cheville, suivie des fractures de cheville et des tendinites du tendon d’Achille.

Les douleurs de cheville sont donc souvent d’origines traumatiques, avec l’apparition d’un gonflement, d’un hématome et d’une difficulté à marcher.

Il est fréquent de voir apparaitre une douleur de cheville après le sport, au repos ou directement en cas de traumatisme important.

Le sport, par les contraintes de pression au sol, est à l’origine de nombreux traumatismes et douleur.

En cas de gonflement du pied, impossibilité de marcher ou d’un bleu  nous vous conseillons de passer une radio avant toutes manipulations chez un ostéopathe.

Il est également fréquent d’avoir une douleur de cheville sans choc, on peut également décrire une douleur de cheville au réveil, dans ce cas vous avez sûrement une tendinite ou une bursite.

N’hésitez pas à joindre directement notre ostéopathe du sport à Paris en cas de questions supplémentaires au 01.88.32.06.75.

Vous pouvez également trouver un ostéopathe pour les douleurs de cheville sur notre site.

Les 3 causes de douleurs de cheville

Comme nous l’avons évoqué les douleurs de cheville au sport les plus fréquentes sont l’entorse, suivie des tendinites du tendon d’Achille mais il y a aussi les fractures qui peuvent apparaitre en dehors d’un contexte sportif.

Les douleurs peuvent être sur le talon, dans le mollet ou encore sur la partie interne et externe de la cheville.

 

Les entorses de cheville

Une entorse de cheville est souvent à l’origine d’une douleur sur la partie externe.

Elles apparaissent toujours dans un contexte traumatique et la gravité dépend des symptômes retrouvés :

  • La cheville gonflée ou la présence d’un hématome (pied bleu)
  • Une douleur vive à la palpation
  • La possibilité ou non de poser le pied par terre
  • L’impossibilité de marcher

Dans tous les cas, il est préférable d’effectuer une radio après tout traumatisme de la cheville.

La rééducation par un kinésithérapeute et un ostéopathe est vivement indiquée devant toute entorse de cheville.

 

La tendinite du tendon d’Achille

Le tendon d’Achille est une zone fragile soumise à d’énormes contraintes mécaniques.

C’est la partie d’insertion du muscle solaire et des muscles gastrocnémiens médiaux et latéraux sur l’os du talon appelé le calcanéum.

Il existe 4 formes de tendinite du tendon d’Achille :

  1. Tendinite d’insertion de la base du tendon sur l’os du calcanéum (la plus classique)
  2. Tendinite dans le corps des muscles gastrocnémiens (entre les fibres musculaires)
  3. Bursite inflammatoire de la bourse entre le muscle et l’os ou entre les muscles eux mêmes
  4. Ténosynovite de la gaine d’insertion du muscle

Tendinite d’insertion du tendon d’Achille

Une douleur de cheville au réveil qui remonte dans le mollet à type d’ankylose ou d’inflammation est très évocatrice d’une tendinite.

Ce sont des douleurs de cheville sans choc qui peuvent se localiser sur le talon  avec des sensations d’échauffement du talon ou dans la partie basse du mollet.

Classiquement ce sont des douleurs qui se manifestent au début de la course, diminuent pendant l’activité et réapparaissent une fois le sport terminé.

Les douleurs peuvent être vives le matin avec une sensation de raideur et d’inflammation.

Le traitement en kinésithérapie associé à une libération articulaire de la cheville et du genou par un ostéopathe est vivement indiqué.

 

Tendinite du corps musculaire

On retrouve toujours pour cette typologie de tendinite des douleurs sur le talon et qui remontent dans le mollet.

Les douleurs sont aussi présentes le matin mais surtout au début de l’activité sportive. Elles diminuent pendant la course et réapparaissent plus fortement après le sport.

La principale différence est l’atteinte inflammatoire qui se situe non pas sur le tendon mais dans le corps du muscle.

On ne différencie ce type de tendinite qu’aux examens complémentaires avec une échographie ou une IRM.

Le K-tape est très efficace en complément de l’ostéopathie et de la kinésithérapie.

Tendinite tendon d'achille à la course

 

Bursite inflammatoire de la bourse

La tendinite du tendon d’Achille peut être une bursite, c’est une inflammation des bourses séreuses qui permettent au tendon de glisser sur l’os ou entre des groupements de muscles.

En cas de sollicitation excessive du tendon, il s’épaissit pour répondre aux contraintes qu’on lui demande. Cette épaississement augmente la friction de la bourse contre l’os ou entre les muscles à l’origine de son inflammation.

Elle peut se localiser à plusieurs endroits, on évoque alors une bursite antérieure au tendon appelé rétro-calcanéenne si c’est la bourse entre le talon et le muscle qui est enflammée.

Si c’est la bourse entre les masses musculaires du tendon on parle de bursite postérieure du tendon d’Achille.

On peut observer dans ce cas l’apparition d’un oedème derrière la cheville avec un gonflement localisé comme une boule sur le tendon d’Achille.

Le traitement en kinésithérapie associé à une libération articulaire de la cheville par un ostéopathe est vivement indiqué.

 

Ténosynovite de la gaine du tendon d’Achille

Les symptômes sont relativement identiques avec l’apparition de douleur de la cheville sans choc, se focalisant sur le talon et remontant dans le mollet.

La principale différence est l’atteinte inflammatoire qui se situe sur la gaine d’insertion du muscle, c’est à dire entre le muscle et la zone d’insertion sur l’os.

De la même manière on ne différencie ce type de tendinite qu’aux examens complémentaires avec une échographie  ou une IRM.

 

Les causes d’une tendinite du tendon d’Achille

La tendinite du tendon d’Achille est liée à six éléments principaux :

  • Une zone très peu vascularisée au tiers bas du tendon d’Achille.
  • Un déséquilibre musculaire entre le solaire et les muscles gastrocnémiens médiaux et latéraux.
  • Un manque d’élasticité du muscle solaire à l’origine d’une rigidité à la réception des sauts ou du pas.
  • Elle peuvent être amplifiées par le fait de courir trop en avant avec un appui très prédominant sur l’avant du pied.
  • Le manque d’étirements réguliers et surtout d’assouplissements du muscle solaire est souvent problématique.
  • Une hydratation insuffisante ainsi qu’un déséquilibre alimentaire sont souvent retrouvés.

L’apparition de cette gêne est liée à une hyper sollicitation des chaînes musculaires postérieures. Cette hyper sollicitation est dûe, soit à un problème d’appui antérieur du pied soit à un blocage de l’arrière pied.

Les conseils de votre ostéopathe : une bouteille d’eau glacée à faire rouler sous votre pied 5 minutes par jour et l’assouplissement quotidien de votre tendon d’Achille est important.

N’oubliez pas également de faire des étirements après le sport.

 

Que faire devant une tendinite du tendon d’Achille ?

Devant une douleur inflammatoire du tendon d’Achille plusieurs thérapies s’offrent à vous :

  • La kinésithérapie est indispensable pour drainer l’inflammation et rééduquer les fibres neuromusculaires
  • L’ostéopathie est fortement indiquée pour libérer au niveau articulaire votre pied, cheville ou genou qui peuvent être la cause de la mise en place de la lésion
  • Le K-Tape entre les séances de thérapies manuelles est aussi efficace
  • L’acupuncture peut vous aider à diminuer l’inflammation
  • Complétez chez vous par des exercices d’assouplissement du tendon d’Achille sur une marche d’escalier, de la glace plusieurs fois par jours et des auto-massages avec des crèmes anti-inflammatoires
  • Sans résultat une infiltration peut être envisagée
  • Enfin, si tous éléments sont revenus négatifs, le peignage chirurgical du tendon est à effectuer

 

Les douleurs de cheville suite à une fracture

Les fractures de cheville font toujours suite à un traumatisme.

Elles se manifestent par un hématome et une impossibilité immédiate de marcher.

Une consultation chez l’ostéopathe n’est pas conseillée, il faut aller aux urgences et effectuer une radio.

Le temps d’immobilisation varie de 4 à 6 semaines suivi de rééducation avec kiné et ostéopathe.

Les douleurs résiduelles à type d’ostéochondrite, algoneurodystrophie et d’arthrose sont à envisager dans les mois suivant une fracture.

 

Pourquoi consulter un ostéopathe pour une douleur cheville ?

Les douleurs de cheville sont en grande partie liées à un blocage d’un os central qui se nomme le talus.

Ce blocage induit un mouvement répété de votre pied vers l’extérieur ou à l’intérieur.

douleur à la cheville ostéopatheVous pouvez simplement le tester en appui sur une jambe et vous constaterez assez rapidement le déséquilibre.

Cela déséquilibre également le tibia pouvant être à l’origine de douleurs du genou.

Une équilibration articulaire de la cheville et de la jambe par un ostéopathe spécialisé cheville est très efficace

Une séance par un ostéopathe pour une douleur de cheville, à compléter par un étirement quotidien, doit vous aider à résoudre rapidement votre problème

Nous compléterons cet article la semaine prochaine afin d’évoquer les douleurs de genou et les solutions possibles.

Si vous souhaitez des conseils de musculation ou pour les abdominaux nous avons de nombreux articles sur le sujet.

Vous pouvez également prendre rendez vous directement avec un ostéopathe du sport sur notre site.

Vous pouvez nous contacter à tout moment au : 01.88.32.06.75.