Douleur de cheville et ostéopathie

douleur cheville sans choc ou suite à entorse

Une douleur de cheville peut être de cause articulaire, musculaire mais aussi osseuse.

La première cause de douleur est bien sûr l’entorse mais vous pouvez aussi avoir mal à la cheville au repos sans traumatisme apparent.

Suite à un traumatisme vous pouvez voir apparaitre un gonflement, un hématome ou encore avoir du mal à marcher.

Une douleur à la cheville sans choc peut quant à elle être déclenchée par une activité sportive induisant des contraintes de pression au sol importantes.

Les douleurs peuvent être sur le talon, dans le mollet ou encore sur la partie interne et externe de la cheville.

De plus, si vous avez mal à la cheville au réveil, vous souffrez sûrement d’une tendinite ou d’une bursite.

L’ostéopathie en complément de la kinésithérapie est indiquée pour soulager une hyperalgie la cheville.

N’hésitez pas à joindre directement notre ostéopathe du sport à Paris en cas de questions supplémentaires au 01.88.32.06.75.

Vous pouvez trouver un ostéopathe spécialiste de la cheville sur notre site.

Par contre dans le cas d’une cheville gonflée, avec impossibilité de marcher et présence d’un bleu nous vous conseillons de passer une radio avant toutes manipulations chez un ostéopathe.

Voici une vidéo décrivant les douleurs de cheville :

Douleur de cheville sans choc

Une douleur de cheville sans choc peut être liée à une tendinopathie d’Achille, à une séquelle d’entorse, à une inflammation de la gaine des muscles péronés latéraux ou encore à une inflammation du muscle tibial postérieur.

Dans tous les cas une inflammation tendineuse est souvent source de douleur à la cheville au repos et au réveil.

Douleur à l’arrière du talon sans choc

Une douleur d’apparition spontanée à l’arrière de la cheville est régulièrement liée au tendon d’Achille.

En effet, le tendon d’Achille est une zone fragile soumise à d’énormes contraintes mécaniques.

Fréquemment source d’inflammation, une tendinite du tendon d’Achille peut siéger à la base du tendon, dans le corps du muscle ou sous forme de bursite.

Les sensations douloureuses peuvent apparaitre au début de l’activité sportive, pendant ou après l’effort selon la gravité de la lésions.

Une douleur de cheville qui remonte dans le mollet est typique d’une lésion du tendon d’Achille.

Classiquement ce sont des douleurs qui se manifestent au début de la course, diminuent pendant l’activité et réapparaissent une fois le sport terminé.

Mais une fois installé, la douleur de l’arrière de la cheville persiste même au repos.

Douleur externe de la cheville sans traumatisme

Une douleur de la face externe de la cheville sans choc peut être occasionnée par l’articulation entre le péroné et le talus, les ligaments talo-fibulaires ou les muscles péroniers latéraux.

Ce type de douleur apparait souvent par adaptation du pied à distance d’une entorse ou à cause d’un pied creux.

Une douleur externe de l’articulation talo-crurale peut être causée par :

  • Une position en varus du pied qui induit fréquemment un frottement articulaire du talus contre le péroné
  • Une tendinite des muscles péroniers latéraux par sollicitation excentrique
  • Inflammation ligamentaire résiduelle d’une entorse ou d’un pied creux

Vous pouvez retrouver plus d’informations dans notre article sur les douleurs au pied.

Toutes ces modifications peuvent être par conséquent à l’origine de douleur persistante sur la face externe de la cheville.

Douleur à l’intérieur de la cheville sans choc

Une douleur sans choc à l’intérieur de la cheville peut être d’origine ligamentaire, osseuse ou musculaire.

Elles peuvent être provoquées par une instabilité chronique de la cheville, un pied plat ou un pied qui à tendance à aller à l’intérieur.

Les 3 éléments sources de douleur de cheville interne sont :

  • Une inflammation du ligament deltoïdien qui induit une douleur sur la face interne du tibia
  • Une tendinite du muscle tibial postérieur par une sursollicitation excentrique
  • Un frottement osseux du talus sur le tibia source d’une ostéochondrite talaire

Des semelles orthopédiques peuvent vous être d’un très grand secours.

Douleur de cheville avec traumatisme

Les traumatismes fréquents de l’articulation tibio-tarsienne inférieure sont les entorses et les fractures.

Douleur longtemps après une entorse

Il est très fréquent de manifester une douleur sur la partie externe de la cheville en relation avec une entorse ancienne.

Une entorse de cheville peut avoir 3 grandes séquelles si elle n’est pas bien soignée.

  • Une instabilité permanente source de récidive d’entorses
  • Des douleurs résiduelles de la face interne de la cheville à type de tendinite et d’aponévrosite plantaire
  • Des douleurs externes avec de sensation de blocage de la cheville

N.B : malgré la présence de douleur longtemps après une entorse, il faut impérativement éviter le port régulier de chevillère.

Entorse

Une entorse de cheville est souvent à l’origine d’une douleur externe de l’articulation talo-crurale avec un gonflement.

Elles apparaissent toujours dans un contexte traumatique et la gravité dépend des symptômes retrouvés :

  • La cheville gonflée ou la présence d’un hématome (pied bleu)
  • Une douleur vive à la palpation
  • La possibilité ou non de poser le pied par terre
  • L’impossibilité de marcher

Dans tous les cas, il est préférable d’effectuer une radio après tout traumatisme de la cheville.

La rééducation par un kinésithérapeute et un ostéopathe est vivement indiquée devant toute entorse.

Fracture du tibia et /ou du péroné

Les fractures du tibia et du péroné font toujours suite à un traumatisme.

Elles se manifestent par un hématome et une impossibilité immédiate de marcher.

Une consultation chez l’ostéopathe n’est pas conseillée, il faut aller aux urgences et effectuer une radio.

Le temps d’immobilisation varie de 4 à 6 semaines suivi de rééducation avec kiné et ostéopathe.

Les douleurs résiduelles à type d’ostéochondrite, algoneurodystrophie et d’arthrose sont à envisager dans les mois suivant une fracture.

Que faire pour soulager une douleur à la cheville ?

Devant une algie de l’articulation talo-crurale plusieurs thérapies sont à envisager pour aboutir à un rétablissement complet :

  • Faire de la kinésithérapie est indispensable pour la rééduquer suite à un traumatisme
  • Faire de l’ostéopathie est fortement indiquée pour la libérer sur le plan articulaire
  • Des exercices d’auto-rééducation à la maison sont à faire à la maison en complément

Consulter un ostéopathe

Une douleur de cheville est en grande partie liée à un blocage d’un os central qui se nomme le talus.

Ce blocage induit un mouvement répété vers l’extérieur ou à l’intérieur de la cheville, pouvant même être à l’origine de douleur au pied.

Vous pouvez simplement le tester en appui sur une jambe et vous constaterez assez rapidement le déséquilibre.

Cela déséquilibre également le tibia pouvant être à l’origine de douleurs du genou.

Une équilibration articulaire de la cheville et de la jambe par un ostéopathe spécialisé est très efficace

Une séance en ostéopathie, à compléter par un étirement quotidien, doit vous aider à résoudre rapidement votre douleur à la cheville.

douleur à la cheville ostéopathe

Nous compléterons cet article la semaine prochaine afin d’évoquer les douleurs de genou et les solutions possibles pour y remédier.

Vous pouvez nous contacter à tout moment au : 01.88.32.06.75 pour prendre rendez-vous directement avec un ostéopathe à Paris .

références :