Syndrome de l’essuie glace

Le syndrome de l’essuie glace est une douleur de la partie externe du genou apparaissant à la course à pied.

Il est fréquent de décrire une sensation de brûlure sur l’extérieur du genou déclenchée par un effort prolongé à type de marche ou de course.

Cette douleur au genou est très connue dans le monde de la course à pied, elle est aussi appelée tendinite du tenseur du fascia-lata.

Il rentre dans la catégorie des tendinites du genou liée au sport.

Pour soulager le syndrome de l’essuie glace l’ostéopathie, la kinésithérapie, la podologie et enfin l’infiltration sont des options efficaces.

En cas de douleur invalidante vous pouvez consulter rapidement un ostéopathe spécialisé sur notre site au 01.88.32.06.75 ou directement en ligne :

Le TFL ou tenseur du fascia-lata s’insère de la partie antérieure de la crête iliaque jusqu’à la partie supéro-latérale du tibia.

Il concerne la bandelette ilio-tibiale qui vient frotter contre les condyles fémoraux créant ainsi une inflammation.

Cette inflammation est liée à un remodelage de la bandelette pour répondre à son frottement.

Symptômes du syndrome de l’essuie glace

Le symptôme principal du syndrome de l’essuie glace est une douleur est à type d’échauffement ou de brûlure sur la partie externe du genou apparaissant après quelques kilomètres à la course à pied, à la marche ou à vélo.

La douleur sur la partie latérale du genou est dûe à un frottement de la bandelette sur le condyle fémoral.

En règle générale elle apparait à 20-30 ° de flexion et nécessite l’arrêt de l’activité en cours.

Ce syndrome apparaît très souvent lors d’une préparation à une course en relation avec une augmentation de la cadence et du nombre de kilomètres.

Pour résumer les symptômes du syndrome de l’essuie glace sont :

  • Une douleur sur la partie latérale du genou apparaissant au bout de quelques kilomètres
  • La douleur nécessite l’arrêt de l’activité au bout d’un nombre de kilomètres souvent identique (entre 1 et 6 )
  • L’absence de douleur au repos
  • Une douleur irradiante sur l’arrière et la partie externe de la cuisse
  • Une douleur externe du genou augmentée après la course ce qui justifie son caractère inflammatoire.

Cause d’un syndrome de l’essuie glace

La cause d’un syndrome de l’essuie glace est généralement un affaissement de l’arche interne du pied appelé pied valgus.

Cela signifie que votre pied part vers l’intérieur.

On différencie simplement un pied plat qui est un pied valgus statique, d’un pied valgus dynamique apparaissant à la course ou à la marche.

Cette translation interne du pied induit une position en rotation interne du tibia et une avancée du péroné. La rotation interne peut être favorisée par le muscle carré poplité.

Elle allonge le muscle du tenseur du fascia-lata à l’origine de son frottement contre le fémur.

C’est ce qui est la cause localement d’une tendinite du tenseur du fascia-lata.

Une chaussure usée ainsi qu’un entrainement avec des montées à répétitions peut également être source d’une inflammation de la bandelette ilio-tibiale.

Que faire devant un syndrome de l’essuie glace ?

Nous faisons face à un phénomène inflammatoire local, les règles de diminution de l’inflammation s’appliquent ici mais d’autres éléments accélèrent la guérison.

Voici le traitement pour soigner un syndrome de l’essuie glace :

Vous retrouverez dans cette vidéo toutes les explications et conseils pour diminuer un syndrome de l’essuie glace :

Pendant la phase inflammatoire vous pouvez continuer à courir, en revanche il ne faut faire que du fractionné sur terrain plat, souple et sans montée.

Donc la course est possible en cas de syndrome de l’essuie glace mais il faut arrêter de faire du fond et faire uniquement du fractionné pendant la phase aiguë.

Syndrome de l’essuie glace et ostéopathie

L’ostéopathie fait donc partie intégrante du traitement pour soigner une tendinite du tenseur du fascia-lata.

Le travail sur les articulations pouvant créer cette translation interne est très important.

L’ostéopathe accorde donc beaucoup d’importance à la rotation interne du genou mais aussi aux articulations bloquées du pied qui peuvent provoquer l’affaissement de l’arche ainsi qu’au bassin et à la hanche qui peuvent favoriser cette position en rotation interne.

Il est fondamentale de comprendre que l’ostéopathie ne soigne pas à elle seule une inflammation du TFL.

Il est donc primordial de compléter une séance d’ostéopathie par une prise en charge en kinésithérapie, podologie et diététique.

Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne sur notre site ou joindre un ostéopathe du sport à Paris de notre réseau 7J/7 au 01.88.32.06.75.