douleurs à l'épaule ostéopathieLes douleurs à l’épaule sont fréquentes. Elles peuvent être d’origine traumatique liées à des gestes répétés ou prolongés ou encore d’origine inflammatoire.

Elles se manifestent par des douleurs en levant le bras sur le coté ou des douleurs au lever du bras vers l’avant mais aussi des difficultés à s’habiller ou à se coiffer.

Vous pouvez également ressentir des douleurs à l’épaule la nuit ou devant l’ordinateur en cas de crise inflammatoire.

C’est un motif de consultations fréquent en ostéopathie, médecine du sport et kinésithérapie.

Elles ne sont en règle générale pas évidente à traiter du fait de la faible vascularisation des tendons de la coiffe des rotateurs et de la glène.

Il est donc primordial de consulter un médecin du sport, un ostéopathe spécialiste du membre supérieur et un kinésithérapeute afin de poser un diagnostique précis et de soulager rapidement votre douleur.

Vous pouvez contacter un ostéopathe spécialiste de l’épaule en cas de questions au 01.88.32.06.75.

Nous évoquerons dans notre article les douleurs à l’épaule d’origines traumatiques puis les douleurs non traumatiques telles que les tendinites de l’épaule.

 

Les causes non traumatiques de douleurs à l’épaule

Tendinite de l’épaule

La tendinite de l’épaule est très fréquente notamment à la musculation ou aux sports utilisant les bras.

Elle touche principalement les muscles de la coiffe des rotateurs :

  • Biceps
  • Sus épineux
  • Sous épineux
  • Sous scapulaires
  • Petit rond

Comme expliqué dans notre article sur la tendinite de l’épaule, elle est liée à un décentrage de la tête humérale provoquée par un asynchronisme musculaire.

Le diagnostique est posé par l’intermédiaire de tests de force musculaire et d’une échographie.

Un ostéopathe spécialiste tendinite associé à une rééducation par un kinésithérapeute est très efficace.

Capsulite de l’épaule

C’est quoi une capsulite de l’épaule ?

Une capsulite correspond à une perte de mobilité importante de l’épaule.

On évoque souvent une douleur d’épaule la nuit, empêchant de dormir sur le coté.

Le diagnostique est posé en cas de négativité aux examens complémentaires d’arthrose et d’arthrite notamment.

Elle peut être due à une diminution de la vascularisation de la capsule associée à plusieurs lésions des muscles de la coiffe ou encore être secondaire à un diabète, à une chirurgie ou à de l’arthrose.

Le traitement peut être chirurgical ou porter sur de la rééducation par un kinésithérapeute.

L’ostéopathie est également indiquée pour permettre un recentrage passif de la glène.

 

Crise d’arthrite

En cas de douleur évoluant par crises entrecoupées de rémissions sans facteur déclenchant spécifique le diagnostique d’arthrite est souvent évoqué.

Le diagnostique est posé grâce à une échographie et un IRM.

Elle peut être isolée ou liée à une pathologie telle que la polyarthrite rhumatoïde, arthrite goutteuse ou d’arthrite infectieuse.

 

Les douleurs à l’épaule d’origines traumatiques

Fracture clavicule

En cas de chute sur l’épaule, la fracture de la clavicule est très fréquente. Dans les deux cas le traumatisme est assez violent, avec une douleur vive, une impossibilité totale de lever le bras.

Il est également fréquent d’avoir des douleurs cervicales associées aux douleurs du bras.

Le temps d’immobilisation est de trois à six semaines, la reprise du sport après une fracture de la clavicule ne peut se faire avant 9 semaines en accord avec votre médecin.

Cette fracture ne nécessite que rarement une opération, la chirurgie qui peut éventuellement être pratiquée est une chirurgie par plaque.

En cas de fracture de la clavicule l’indication première est la contention en huit.

Entorse acromio-claviculaire

Elle est extrêmement fréquente en milieu sportif. Il y a 4 stades de luxation, seul le stade 4 voir 3 nécessite une opération.

Le protocole est une immobilisation en X de deux à six semaines.

Le strapping combiné à quelques séances chez le kinésithérapeute vous permettra d’être remis rapidement.

Il y a en règle générale peu de conséquences, seule une arthropathie douloureuse peut apparaître.

Luxation d’épaule

La luxation de l’épaule est aussi un traumatisme extrêmement fréquent.

Elle correspond au fait que l’humérus, l’os du bras, sort de sa loge. Cette loge qui se nomme la glène de l’omoplate peut être sujette à des microfissures dans sa partie antéro-inférieure à l’origine des luxations récidivantes.

Elle apparaît souvent chez les personnes hyper-laxes ou peu musclées.

Les personnes qui ont tendance à rentrer les épaules vers l’avant ou à être très courbées sont sujettes à ce type de luxation.

De ce fait, des exercices de musculation adaptés sont très importants pour ce type de pathologie.

En cas d’échec de la rééducation une opération de l’épaule peut être proposée. Elle consiste à mettre une buttée pour éviter les récidives.

 

Déchirure musculaire

Elle est rarement évoquée sur l’épaule traumatique mais est pourtant fréquente.

En premier lieu la déchirure du sus-épineux suite à une chute sur la partie latérale de l’épaule.

De ce fait une échographie est souvent réalisée en complément d’une radiographie afin d’évaluer le muscle atteint.

En cas de persistance des douleurs il est important de consulter votre médecin.

Vous pouvez également prendre directement rendez-vous avec un ostéopathe pour les douleurs de l’épaule  sur notre site ou nous joindre au 01.88.32.06.75.